service en ligne

Peut-on se fier aux services de finances en ligne ?

La finance et plus particulièrement l’univers du crédit est connu pour proposer de nombreux services dématérialisés, permettant de souscrire à des offres rapidement et sans se déplacer, mais ces services sont aussi inondés de comparateurs et autres formulaires découlant sur des transmissions de données à de nombreux prestataires, comment faire la part des choses ?

Le web au service du financement

Le marché de la finance a longtemps été précurseur dans les outils en ligne, les services dématérialisés pour proposer aux emprunteurs des offres à distance, sans les contraindre à des déplacements inutiles. Simplement, si les bons côtés mettent avant des atouts en termes de gain de temps, il faut avouer que de nombreuses mauvaises pratiques ont été constatées, avec notamment des méthodes intrusives pour rentrer dans le quotidien des ménages, on parle bien évidemment des e-mails spam, des accroches agressives sur les forums ou encore des services pas toujours transparent sur la sécurité des données.

La finance a su apprendre de ses erreurs, les nombreuses législations entreprises par les gouvernement successifs ont aussi permis de légiférer les pratiques et de faire place nette sur un marché qui était devenu trop flou. Désormais, ces services doivent répondre à certaines exigences et aller dans le sens du client final. Ce qui n’est pas pour déplaire aux ménages qui ont plus de marge de manœuvre et peuvent comparer plus facilement les propositions des établissements de crédits.

Que valent les comparateurs ?

On ne parle désormais plus que de comparer les offres de crédits, de banques en lignes et aussi de rachat de crédit, c’est devenu un sport national que de vouloir étudier et comparer, au point de chercher le taux le plus bas. La démarche est logique puisque l’économie sur les intérêts n’est pas négligeable mais derrière cette démarche, il y a des services et une concurrence de plus en plus forte, ce qui ne met pas forcément en avant la valeur ajoutée en matière de conseils, d’accompagnement et de solutions de financement.

Il faut comprendre le fonctionnement d’un comparateur pour pouvoir savoir ce qu’il se passe derrière, par exemple, lorsqu’un emprunteur souhaite obtenir une simulation de rachat de prêts, il va déposer une demande via un formulaire. Ce formulaire permet à un service tiers de récolter les informations et de les transmettre par la suite à plusieurs banques ou courtiers intéressés, dans une limite de plusieurs établissements. Les informations sont donc transmises à plusieurs entreprises en même temps, il faut donc faire attention aux partage des données confidentielles et demander en cas de besoin, la suppression des données qui reste un droit fort de l’internaute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *